A la rencontre de Jonathan Rousselle !

Jonathan Rouselle capitaine de l’équipe choletaise – stblehavre.com

Prometteur espoir français, capitaine du Cholet Basket à seulement 25 ans et ce pour sa première saison dans les Mauges, Jonathan Rousselle réalise actuellement sa meilleure saison parmi l’élite ! Il a gentiment accepté de se plier à notre demande d’interview, pour nous éclairer sur sa jeune carrière déjà bien remplie !

Ton parcours…

Laysitup : Jonathan, Peux-tu dans un premier temps nous expliquer ton parcours et surtout ce qui t’a emmené vers le basket ?

Jonathan Rousselle : Je suis né de parents basketteurs avec un père basketteur pro, puis coach pro donc je suppose que j’avais ça dans le sang et le basket à toujours été une évidence et un objectif très tôt étant jeune.

Pour ma part, j’ai commencé le basket à cinq ans près de chez moi à Tourcoing, ensuite vers 12-13 ans je suis rentré en sport étude au CREPS de Wattignies. Suite à ça je suis rentré au centre de formation du BCM Gravelines, passant de cadets à espoirs pour signer pro et par la suite, être prêté à Boulogne sur Mer en proB pour deux superbes saisons. Je suis retourné encore une saison l’an dernier au BCM, et enfin me voici à Cholet Basket.

Tu as signé cet été à Cholet, qu’est ce qui a motivé ton choix ?

Signer à Cholet pour deux saisons au moins, a été un choix facile étant donné l’histoire, la renommée et le professionnalisme de ce club. J’étais à la recherche de responsabilités et de temps de jeu pour me mettre en danger et voir ce dont j’étais capable de faire, avec un vrai rôle en proA.

Ta saison…13393_635488002539941828

Actuellement le club des mauges connaît une mauvaise passe (15ème de ProA), comment vis-tu cette situation ? Sachant que sur un plan personnel tu réalises statistiquement ta meilleure saison chez les pros [Ndrl : 5.8 Pts / 2.4 Rbds / 2.5 Pd / 2.2 Fpr / 8.2 Ev / 25 Min de temps de jeu]

Je hais forcement la défaite à la base, donc oui cette mauvaise série a été dure à vivre pour moi comme pour tout le monde mais on s’est bien repris sur ce mois de mars avec 3 victoires sur 4, ce qui nous fait le plus grand bien !

Le staff t’a nommé capitaine de Cholet Basket, comment cela t’a été annoncé ? Qu’est ce que cela représente pour toi à seulement 25 ans ?

On me l’a proposé en début de saison lors des traditionnels entretiens avec le staff, j’ai été surpris et très honoré ! Car oui à mon âge je ne m’imaginais pas être capitaine d’une équipe comme CB, mais j’ai bien sur accepté tout en étant conscient des nombreuses responsabilités que cela impliquait !

Contenu de ton rôle, comment aides-tu le groupe à traverser cette situation sportive compliquée ?

En montrant l’exemple, en travaillant en ayant la bonne attitude ! Le bon état d’esprit ! Il faut rester positif et bosser encore et toujours !

On peut observer une certaine fébrilité choletaise en ce moment, illustrée notamment avec ce fameux match contre Pau que vous avez laissé filer, alors que vous aviez-le match en main, peut-on parler de manque de confiance ?

Une équipe comme nous classée 15ème, est par définition en manque de confiance ! Cela est dû aux résultats, mais sur ce match c’est un manque de concentration qui nous fait perdre, parce que le match on le gagne ! On fait ce qu’il faut mais on ne finit pas le travail…

Notre confiance on commence à la retrouver à travers nos bonnes performances du mois de Mars.

Il y a quinze jours (Samedi 21 Mars 2015) vous affrontiez dans un match important Orléans actuellement 16ème, ce fut exagéré de parler de match capital ?

Non ce n’est pas exagéré, c’était un match très, très, important clairement ! On l’a bien négocié car on l’a gagné ce qui nous a permis d’aborder avec encore plus de confiance le match de Rouen d’hier (Samedi 28 Mars) à la Meilleraie, que l’on est parvenu à gagner lui aussi.

L’équipe de France…

En juin dernier le sélectionneur de l’équipe de France A’ Pascal Donnadieu, te sélectionne pour participer à la tournée estivale en Italie et en Chine. Tournée très réussie car soldée que par des victoires. Ce n’est pourtant pas la première fois que tu goutais aux joies de la sélection nationale, déjà à ton palmarès une Médaille d’Or au Championnat d‘Europe U20 en 2010 à Zadar en Croatie, ce qui ne va pas sans nous rappeler l’exploit de la fameuse génération dorée 82 !

Qu’est ce que l’équipe de France représente pour toi et as-tu des ambitions particulières en sélection ?

L’équipe de France quelle qu’elle soit est une reconnaissance, je pense la plus belle que l’on puisse avoir, donc je suis forcément satisfait de faire partie de ce groupe en A’. Honnêtement je n’y suis pas allé avec des objectifs personnels en tête, car il s’agit vraiment d’une aventure humaine et collective. Les seuls objectifs étant de progresser en prenant du plaisir et de l’expérience en jouant des matchs internationaux de bons niveaux.

Jonathan si tu…

… n’avais pas été basketteur ?

Aucune idée, le basket a toujours été toute ma vie mais pour répondre je vais dire cuisinier. Mais attention un cuisinier étoilé pas n’importe quoi ! (rires)

… devais retenir un moment marquant de ta jeune carrière ?

Ma deuxième saison avec Boulogne sur mer en proB qui fut la meilleure sur le plan collectif et humain avec des rencontres qui ont changées ma vie et ma carrière.

… avais une anecdote à nous raconter ?

Mon geste de tir qui est si particulier vient du fait que quand j’étais plus jeune, je manquais de force et depuis je l’ai perfectionné et il est toujours le même. 

… pouvais donner un conseil pour les jeunes basketteurs /euses ?

Pas très original mais travail, travail et travail ! Que vous soyez talentueux ou non tout est possible. Ayez confiance en vous et gardez cette flamme et cette volonté de croire en vos rêves et vos objectifs.

Si l’on peut te souhaiter quelque chose ?

De gagner le plus de matchs possibles en cette fin de saison et de rester en bonne santé surtout.

Merci beaucoup Jonathan de m’avoir permis de me lancer dans cet exercice qu’est l’interview ! Bonne fin de saison à toi et à très vite sur les terrains !

Merci à toi, pas de soucis si je peux aider un petit peu ! A bientôt !

This article has 1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *