ProA : La maison choletaise en péril !

Cholet Basket version 2015-2016 – cholet-basket.com

En s’inclinant hier face à Paris-Levallois (71-75), Cholet Basket concède sa dixième défaite consécutive. Après douze journées le club des Mauges est avant-dernier de ProA, une situation très préoccupante.

Une situation prévisible…

Le déclin a coïncidé avec la finale perdue à Bercy face au SLUC Nancy de l’ex-choletais John Linehan et de l’actuel Stephen Brun, en 2011. Alors champion de France en titre (2010), la bande à Sammy Mejia coachée par le technicien du Bosphore le plus connu du basket hexagonal Erman Kunter, fut crucifiée par un shoot à trois secondes du terme par le « Virus » qui n’a jamais aussi bien porté son nom, alias John Linehan.

Cette défaite sonne la fin d’une belle aventure sportive mais aussi économique, notamment avec la fin des droits TV octroyés par l’Euroleague. S’en suit les départs de joueurs majeurs désireux de challenges sportifs plus attrayants, comme Sammy Mejia ou encore Antywane Robinson… D’ailleurs la saison suivante (2012) fera date car ce sera la dernière d’Erman Kunter à la tête de l’équipe, et surtout la dernière apparition du Cholet Basket en playoffs : Cholet avait sorti le BCM Gravelines premier du championnat, lors du premier tour avant d’être éliminé par le Mans en demi-finale.

Depuis cette saison 2012, le club n’a jamais réussi à trouver la transition idéale. Jean Manuel Sousa en provenance du STB le Havre pour succéder à Erman Kunter, restera une saison et demie en poste avant d’être remercié en décembre 2013. Laurent Buffard lui succédera avant à son tour d’être poussé vers la sortie, début décembre dernier. Son assistant Jérôme Navier prend donc en charge l’équipe.

Erreurs de casting et malchance…

Si la stabilité n’a pas pu être trouvée en terme d’encadrement à la tête de l’équipe professionnelle, du côté du recrutement c’est tout aussi compliqué. On assiste à une valse permanente, Cholet Basket depuis cinq saisons compte le plus gros contingent étranger (entre autre états-unien) de toute la ProA avec plus d’une quarantaine de joueurs étrangers qui ont foulé le parquet de la Meilleraie ! À ce jour avec le prêt de Junior Mbida (AS Monaco), Cholet en est rendu à sa seizième signature de la saison et c’est le maximum autorisé par le règlement de la ligue. À la décharge du club, l’infirmerie est (encore cette année) pas mal occupée, entre Stephen Brun (genou) qui revient juste, Nicolas De Jong dont l’absence est estimée à 3-4 mois (gros orteil) et j’en passe…

La formation «made in Cholet»…

Le centre de formation du Cholet Basket à toujours eu une très bonne réputation, seulement le club ne peut pas toujours s’appuyer sur celui-ci pour alimenter son équipe première, car on ne sort pas tous les ans des Rudy Gobert, Nando de Colo ou encore des Rodrigue Beaubois ! Mais la structure choletaise est toujours une très bonne école de formation.

La Meilleraie…

a-45-minutes-du-debut-du-match-alors-que-les-palois_987998_490x368p
Salle de la Meilleraie, un jour de match.

Surnommée « le Hangar » par ses détracteurs, là où les joueurs adverses qui rentrent aux vestiaires ne sont pas à l’abri de croiser le public aux toilettes, la Meilleraie (5191 places) malgré son charme manque de tout ce que peut offrir une enceinte moderne : confort, loges, abords chatoyants, espaces de vie… Une nouvelle salle semble indispensable. Malheureusement même si le projet était dans les tuyaux, le dossier semble à ce jour au point mort. Pourtant cela pourrait attirer de nouveaux investisseurs et sponsors, mais il est vrai qu’en ces temps la collectivité choletaise ne fera pas beaucoup d’efforts financiers, les résultats actuels n’arrangeant rien.

Actuellement les play-offs espérés et annoncés sont très loin, il est maintenant uniquement question de maintien. Une descente serait un tremblement de terre pour ce club qui n’a connu que l’élite depuis son accession en 1987 ! En espérant que les hommes de Jérôme Navier sauront se remobiliser dans un contexte loin d’être facile.