Entretien avec Ivan Bédé : Des parquets, aux vidéos humoristiques sur internet !

Ivan Bédé sous le maillot des Espoirs de l’Elan Béarnais.

Ivan Bédé ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant vous l’avez probablement déjà vu à l’oeuvre sur ces vidéos postées sur la toile. Plus connu donc pour ses prouesses de comédien, Ivan est un ancien pensionnaire du centre de formation de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. Entretien !

Bonjour Ivan, tout d’abord peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Ivan Bédé, j’ai 22 ans. J’aspire à être comédien, et je fais donc des vidéos humoristiques sur Facebook et Youtube. Je mesure 1,98 m. et pèse plus de 100kg, mais je ne me pèse plus depuis que j’ai dépassé ce stade. J’espère que c’est une info intéressante (rires).

Depuis combien de temps t’es tu lancé dans les vidéos humoristiques sur

la toile et Comment as tu eu cette idée ?

J’ai lancé ma page Facebook fin mars 2016, donc ça fait 1 an et demi maintenant. Après ça va être une réponse bâteau, mais c’est réellement comme cela que ça s’est passé, j’ai décidé de quitter le monde du basket pour faire rire les gens. Je me suis posé pleins de questions sur mes envies, mes passions, mais celle qui me transcendait le plus c’était celle-ci, celle de la comédie.

Tu parles de basket dans tes vidéos également, où l’on te vois souvent tourner en caricature des sujets « basket », quel est ton parcours dans ce sport ?

J’ai été joueur en centre de formation à l’Elan Bearnais pendant 4 ans (U20 et espoirs). Ensuite je suis parti 7 mois aux Etats-Unis en Junior College (Howard College) au Texas, avant de rentrer en France pour entamer ma reconversion.

Comment t’es venu cette passion pour le basket ?

Quand j’étais petit je voulais tout le temps faire ce que faisaient mes frères. L’un se mettait au rugby, je me mettais au rugby, l’autre au foot je partais faire du foot. Et du coup un des deux s’est mis au basket, j’ai décidé d’essayer aussi et j’ai tout de suite accroché. C’est le sport le plus compliqué à pratiquer, donc ça m’a passionné d’apprendre tous ces fondamentaux.

Comment est arrivée cette « célébrité » que tu connais maintenant ?

Ouais mettons « célébrité » entre guillemets car je suis loin du compte (rires) ! Mais disons que le nombre de personnes sur ma page a commencé a vraiment devenir conséquent en avril dernier, donc c’est tout récent. En un an j’ai obtenu 20 000 abonnés, et là en 5-6 mois j’en ai gagné 200 000 de plus !

As-tu comme objectif d’en faire ton métier ?

Mon objectif est de devenir acteur/comédien/humoriste professionnel. Disons que ce que je fais actuellement, me permet de montrer mon univers, mes créations etc… De me montrer quoi.

Quelles ambitions as tu, où quelles étapes souhaitent tu franchir prochainement ?

Continuer à faire rire les gens, ça ne va pas plus loins actuellement. De ce que j’ai pu constater de ce monde là, c’est qu’il ne faut pas faire, de « plans sur la comète ». Juste prendre du plaisir à faire rire les gens tout simplement, et montrer son univers au plus grand nombre de personnes possible.

Quand on te parle de basket cela évoque quoi pour toi ?

Travail, sacrifice, légèreté, graçe et technique.

Supporter béarnais peut-être ?

Bien entendu ! J’ai encore mes potes qui jouent là-bas, donc raison de plus. J’adore les béarnais, j’adore cette ville !

Tu es plus NBA ou Euroleague ?

NBA.

Ton idole au basket ? Pourquoi ?

« LEBRON JAMES ». Parce que c’est le joueur le plus complet de l’histoire du basket, le physique parfait, du travail, un talent inné, je pense qu’en sortant du ventre de sa mère il savait déjà dunker, il a juste pas essayé tout de suite.

Ton équipe préférée ?

Cleveland pour Lebron James. Et sur le plan collectif, les Warriors forcément.

Suis-tu la ProA ?

J’essaie de me tenir informé, je suis surtout les jeunes de ma génération et mes potes.

Ton regard justement sur la ProA sportivement mais aussi et surtout sur la communication autour de ce sport en France.

Je trouve que le jeu en général dans le monde entier a tellement évolué. Le niveau de la pro A s’intensifie de plus en plus, et je trouve bien d’avoir pu changer la règle du marcher, et s’adapter au modèle américain, çela va changer beaucoup de choses je pense. […] Autour de la communication du basket Français je trouve qu’il y a du progrès et c’est bien, mais les choses vont très lentemment.

As-tu d’autres projets autour du basket ?

J’ai pour projet de continuer mes vidéos humoristiques autour du basket oui, moins qu’avant car mon public devient de plus en plus large mais je veux continuer à en faire, et sur d’autres sports aussi.

À ce jour es-tu entouré d’une équipe ?

Artistiquement non, mes conseillers sont juste mes frères, et mes potes (rires). Mais professionnellement je commence à avoir quelques contacts.

Comment te viennes les idées de tournage ?

Elles me viennent en fonction du format, de ce que je peux réaliser ou non. J’ai 46 000 idées de vidéos dans mon ordi, mais avec le peu de moyen que j’ai, je peux en réaliser que 5 voir 6 (rires).

Combien cela te prend de temps avant que nous voyons ta vidéo sur la toile ?

Cela dépend des vidéos mais en général, j’écris pendant 2-3 jours,  ensuite je tourne durant  3h voir un peu plus. Le montage prend 5-6 h au cumulé pour avoir une vidéo chaque jeudi.

Si l’on devait te souhaiter quelque chose ça serait ?

De continuer sur cette lancée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *