L’incroyable histoire de Kentavious Caldwell-Pope, entre sa cellule et le Staples Center

nba.com

Cette histoire n’est pas un canular de fin d’année, mais bien une situation inédite et réelle au sein de la grande ligue. Kentavious Caldwell-Pope (1,96 m, 24 ans) est en train de purger une peine de prison de 25 jours et alterne donc entre sa cellule et les entrainements et match des Lakers.

Transféré cette été en provenance des Pistons de Detroit, l’arrière des Lakers purge une peine de prison au Seal Beach Police Department Detention Center. Cela est dû à son arrestation en mars dernier en état d’ébriété, le joueur n’a ensuite pas respecté sa condition de liberté surveillée et a donc écopé de 25 jours de prisons. « KCP »  peut tout de même quitter la prison pour prendre part aux entrainements, ainsi qu’aux matchs de sa franchise mais uniquement en Californie. Le joueur ne pourra donc pas disputer les rencontres face à Houston (le 31/12) et à Minnesota (le 01/01).

Sans oublier que « KCP » doit porter un bracelet électronique dès qu’il quitte la prison et doit se soumettre à un test d’alcoolémie lorsqu’il revient des matchs et des entraînements. En cas de nouvel écart, sa sanction passerait à 93 jours de prison.  

Bien que le joueur regrette ses actes qui pénalisent son équipe, ses coéquipiers ne se privent pour le « chambrer », comme l’a avoué Andrew Bogut :

« On n’arrête pas de le faire chier avec ça. Mais vraiment. Tout le monde lui demande comment est sa cellule et cite des répliques du film d’Eddie Murphy ‘Life’. » via SoCal NewsGroup

Sur les réseaux sociaux aussi, cette histoire rocambolesque force à l’humour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *