Affaire Kawhi Leonard : Les anciennes gloires montent au créneau !

clutchpoints.com

Kawhi Leonard est au coeur d’une véritable saga, qui continue d’animer le monde la NBA. Partira, partiras pas… ? Chaque semaine nous assistons à de nouveaux rebondissements. Si les Spurs sont connus pour leur professionnalisme et leur discrétion, certaines anciennes gloire sortent de leur silence pour prendre la défense de leur franchise, à l’image de Bruce Bowen qui s’est carrément payé le franchise player des texans.

Si des tensions entre l’entourage du joueur et les Spurs ne sont pas un secret, Kawhi serait très remonté contre notre TP national, notamment dû à certaines de ses déclarations, dont celle-ci :
clutchpoints.com

 

Après David Robinson qui a conseillé à la star texane de mieux s’entourer, c’est au tour de Bruce Bowen de monté au créneau. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas fait semblant :
« Il n’a aucune excuse. Ça a commencé par : ‘J’ai été mal diagnostiqué’. Attends deux minutes… Tu es payé 18 millions de dollars et tu penses qu’ils vont essayer de précipiter ton retour ? Tu n’as pas joué pendant la majeure partie de la saison cette année. Et tu es le go-to-guy. Tu es le visage de la franchise. Et tu veux dire qu’ils n’ont pas agi dans ton intérêt ? Tu te fous de moi ?! »

« Je pense qu’il est mal conseillé. Et je pense qu’on commence à voir, c’est que c’est quelqu’un à qui on donne des conseils qui ne sont pas les bons. Tu a été protégé à San Antonio. Tu es arrivé à une époque où tu pouvais t’appuyer sur Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili. »

Le triple champion NBA, déplore que le joueur n’est pas pris la peine de s’exprimer sur sa situation pour mettre les choses au clair et faire taire toutes ces rumeurs qui pèsent sur tout le monde.
« Pas une seul fois Kawhi ne s’est exprimé: ‘Vous savez quoi ? Hey, j’adore être à San Antonio’. Ou au contraire pour dire : ‘Je ne peux plus supporter ce qu’il se passe ici à San Antonio’. Il n’a jamais rien dit. »
Avant de conclure, que s’éloigner du groupe pour se soigner n’a pas été la meilleure solution :
« En tant que joueur, si je suis le leader de l’équipe et que mon équipe est toujours en course en playoffs, je suis avec mes coéquipiers. C’est une question de camaraderie. C’est une question d’amitié. Et il ne l’a pas fait. C’est ce qui a activé les sirènes et le signal d’alarme qui font que je me demande s’il est vraiment investi. Je ne veux pas m’appuyer sur un joueur qui n’est pas prêt à soutenir ses coéquipiers au moment où ils en ont le plus besoin. »
Toutes ces déclarations, ne vont probablement pas aider Gregg Popovich (qui n’a pas renoncer) à convaincre son joueur de rester. La suite dans le prochain épisodes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.