Le 3×3 une discipline internationale, reconnue et bientôt Olympique

L'équipe de France de 3x3 : Charles-Henry Bronchard, Kévin Corre, Angelo Tsagarakis et Maxime Courby
L’équipe de France de 3×3 : Charles-Henry Bronchard, Kévin Corre, Angelo Tsagarakis et Maxime Courby.

Le 2 juillet dernier nous étions présent sur le tournoi de Poitiers qualificatif pour le championnat d’Europe 3×3 qui se déroulera à Bucarest en septembre prochain. L’occasion de vous expliquer cette discipline provenant du «streetball». Le basket 3×3 prend de plus en plus d’ampleur, au point d’être candidat aux Jeux Olympiques.

Comme vous l’avez surement compris pour pratiquer cette forme de jeu, il vous suffit de : deux équipes de trois joueurs, un panier et bien entendu d’une balle. Jusque là rien de bien compliqué. Provenant du basket de rue et des « playgrounds » cette forme de jeu est la plus pratiquée à travers le monde avant le basket classique en cinq contre cinq.

Le jeu y est beaucoup plus direct et débridé. Les contacts y sont moins sanctionnés et laisse place à une forte intensité, même si les rencontres sont dirigées par deux arbitres. Quant aux règles, elles sont sensiblement les mêmes qu’au basket « classique » :

  • La possession de balle est de 12 secondes.
  • Un match dure dix minutes ou se termine lorsqu’une des deux équipes atteint 21 points.
  • Les paniers valent 1 point à l’intérieur de la ligne des 6,75 mètres et 2 en dehors de cette zone (contre 2 et 3 dans le basket classique).
  • Il n’y a pas de remise en jeu après un panier, les équipes doivent uniquement sortir de la zone des 6, 75 mètres comme après un rebond défensif ou une interception.
  • Le jeu se déroule sur un demi-terrain et les équipes sont composées de trois joueurs et d’un remplaçant.
Le tournoi qualificatif féminin sur la place de l'Hotel de Ville de Poitiers - ffbb.com
Le tournoi qualificatif féminin sur la place de l’Hotel de Ville de Poitiers – ffbb.com

Sport de démonstration aux JO de 2016

En France on a vu apparaître sur le devant de la scène ce mode de jeu au début des années 90, via notamment les célèbres équipementiers que sont Adidas, Nike, Reebok ou autres. Mais depuis peu, la FIBA a décidé de propulser la pratique de cette « discipline » en mettant en place des compétitions internationales, comme les Championnats du monde dont la première édition a eu lieu en 2012 en Grèce. La France s’était d’ailleurs illustrée en terminant vice-championne du monde chez les hommes et les femmes, et même championne du monde en mixte.

Depuis le 3×3 a même son site dédié : www.3x3planet.com qui permet un classement individuel mondial, mais aussi national, régional et local permettant aux joueurs, après leur inscription, de se comparer à ceux du monde entier. En France seuls les tournois homologués par la FFBB sont répertoriés sur ce site (Exemple : Urban PB de Poitiers). Le basket 3×3 fera d’ailleurs un premier pas vers l’olympisme dès les prochains Jeux Olympiques de Rio en août prochain, en tant que sport de démonstration. Avant une éventuelle intégration dans le programme olympique officiel dans les années à venir.

À noter que l’équipe de France masculine s’est qualifiée pour les prochains championnats d’Europe à Bucarest.