Frank Ntilikina un futur très grand

thehoopscolumn.com

À seulement 18 ans, son nom est déjà bien connu des puristes du basket français et des scouts NBA. Frank Ntilikina (1,94 m, 18 ans) évolue actuellement sous les couleurs de la SIG Strasbourg, très en avance en terme de maturité le jeune français pourrait prochainement être le « frenchie » le plus haut drafté de l’histoire ce qui lui vaut un article dans le célébrissime New York Times.

Le français est déjà considéré tel un prodige du basket, il y a 3 ans il goûtait déjà à l’Euroleague en foulant quelques minutes certains des plus beaux parquets européens (Khimki Moscou, Fenerbahce…). À ce jour le meneur tricolore compte depuis son arrivée en Alsace, un peu plus d’une quarantaine de matchs de ProA à son actif.

Ntilikina a débuté en ProA à l’âge de 16 ans, récent vainqueur de l’Euro U18 en décembre et champion d’Europe U16 en 2014, il participe lors du dernier championnats d’Europe à Lille en 2015 au All-Star Game européen réunissant les meilleurs prospects. Il termine ce match des « jeunes étoiles » avec une ligne statistiques très intéressante (13 points, 4 rebonds et 8 passes). Sa précocité et son talent forcent les comparaisons, MVP du dernier Euro certains voient déjà en lui le prochain Tony Parker. Mais la plupart des spécialistes sont d’accord pour dire que leurs profils sont trop différents pour pouvoir prêter à comparaison, Ntilikina possède une envergure à la Nicolas Batum de 2,13 mètres !

Son coéquipier à Strasbourg Paul Lacombe déclarait d’ailleurs dans le dernier Basket le Mag : « Il a dix ans d’avance par rapport à ses camarades ». Autant intelligent sur le terrain qu’en dehors Frank Ntilikina est pressenti être sélectionné entre la 5ème et la 6ème place de la prochaine draft en juin prochain et ainsi dépassé Joakim Noah (9ème en 2007). Mais ayant un contrat qui court jusqu’en 2019 en Alsace, le jeune prospect va pouvoir compter sur son coach Vincent Collet pour continuer de progresser et de se développer, cette saison d’ailleurs il a un temps de jeu en nette hausse sur le poste 2 notamment (3,5 points, 1,3 rebonds, 0,5 passes décisives pour 3,5 d’évaluation en un peu plus de 13 minutes passées sur le parquet). Son destin semble tout tracé, pourquoi pas de devenir dans les prochaines années le fer de lance du basket français. C’est d’ailleurs tout le mal que nous lui souhaitons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.