Evan Fournier, l’heureux présent synonyme d’un avenir radieux

 

Evan Fournier entame sa sixième saison NBA. Si la saison passée nous avions déjà vu les progrès du jeune arrière français, son équipe le Magic d’Orlando, n’était pas très séduisante à regarder. Mais aujourd’hui Mister Champagne comme il est surnommé, continue sa progression et devient le leader offensif de la franchise Floridienne, qui montre de belle chose collectivement cette saison.

Ayant franchit l’Atlantique en 2012 (déjà !), Evan n’a que 25 ans cette année et déjà un potentiel offensif reconnu de tous et en sans cesse progression ! Même si le jeune joueur de Charenton avait eu que trop peu l’occasion de se montrer du côté de Denver entre 2012 et 2013 (8,4 points en 19,7 minutes de jeu), transféré à Orlando, Evan continue sur sa lancée. Aujourd’hui il est un titulaire indiscutable sur la ligne arrière.

Toujours en évolution depuis son arrivée dans la grande ligue, cette saison ne fait que confirmer notre constat. Mais le vrai plus pour ce début d’exercice 2017-2018 , c’est que le Magic réalise une excellente entame à l’Est (2e à l’Est 6v-2d), portée par un Evan en mode All-Star ! Véritable fer de lance de son équipe et bien accompagné par ses lieutenants Nikola Vucevic et Aaron Gordon, l’international français affiche des statistiques digne d’un starter au prochain ASG (22 points à 54,7% aux tirs, en 34 minutes de jeu). Et si il y avait une chose importante à retenir, ça serait de souligner que toutes ses statistiques sont en hausse. Et même si cela est (très) prématuré, tous ces arguments font d’Evan un sérieux candidat au prochain match des Etoiles (il serait le troisième frenchie à y prendre part, après Tony Parker et Joakim Noah).

Mais malgré toutes ces merveilleuses prédictions, il faudra que le Magic poursuivre sa bonne saison au sein de la conférence Est. En tout cas une chose est sûre, pas mal d’entre nous passionnés regrettaient le départ de Tony Parker au sein du basket français, mais avec un Evan Fournier de ce niveau accompagné d’un certain Rudy Gobert et Cie, le basket tricolore peut envisager l’avenir sereinement. D’autant plus que dans les catégories jeunes, l’hexagone surclasse ces voisins ! Et nous pensons même que de part sa force de caractère (encore mal maitrisée), Evan pourra être le futur leader du vestiaire et sur le terrain en sélection. Coach Collet devra se servir de sa soif de gagner et de sa confiance inébranlable, pour partir au front conquérir l’Europe et pourquoi pas plus !

En tout cas cela fait un moment, si ce n’est la première fois que le vivier et que les perspectives pour le basket tricolore n’ont pas été aussi importantes, alors profitons en !

                                                   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.