Les fenêtres internationales : Qu’est ce que c’est ?

Système lancé par la FIBA en Novembre 2017, dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2019, celui-ci est censé rendre plus clair le parcours de qualification.

Son fonctionnement

Ces fenêtres internationales concernent selon la FIBA 1680 joueurs pour 1200 matchs à travers le monde. Ces phases de qualifications sont au nombre de 6, réparties sur 15mois et concernent les 4 continents (Europe, Amérique, Afrique, Asie). Fonctionnant en matchs aller-retour, ce nouveau mode de fonctionnement a pour but notamment de permettre aux fans du monde entier, de suivre tout au long de l’année leur équipe nationale. Ensuite cela permettrait de ne pas solliciter les joueurs tous les étés, et de ne pas se retrouver confronter avec d’autres évènements sportifs pour ainsi améliorer la visibilité de notre sport.

fiba.com

Les principaux changements :

  • Les périodes de qualification pour chaque Coupe du Monde s’étendra sur deux ans via six fenêtres lors des mois de novembre, février, juin, septembre, novembre, février.
  • La Coupe du Monde se jouera avec 32 équipes (1 place pour le pays hôte, 5 pour l’Afrique, 7 pour les Amériques, 7 pour la région d’Asie/Océanie, 12 pour l’Europe).
  • La Qualification pour les Jeux Olympiques se fera par le biais de la ​​Coupe du Monde FIBA et des quatre Tournois de Qualification Olympique.
  • L’Asie et l’Océanie sont fusionnées en une région Asie-Pacifique pour assurer plus de compétitivité lors des matches.

Source fiba.com

L’équipe de France dans tout ça 

Ces fameuses fenêtres internationales sont en confrontation directe avec la NBA et l’Euroleague, ce qui signifie que les équipes nationales se retrouvent privées de leurs meilleurs éléments. L’équipe de France n’y échappe donc pas, ce qui rend ces qualifications plus difficiles. Pour faire face à cette « nouvelle règle », en créant une Team France.

teamfrancebasket.com

Cette Team France est en quelque sorte une réserve de joueurs, qui sont susceptibles d’être appelés par le sélectionneur Vincent Collet, pour enfiler le bleu de chauffe lors de ces fenêtres. Et ce groupe élargit est actuellement composé de 44 joueurs. Le staff tricolore doit donc composer avec certains joueurs qui découvrent le milieu international. Par exemple hier (vendredi 23 février) lors de la victoire sur le fil face à la Russie (75-74), outre le capitaine Boris Diaw (243 sélections) et Charles Kahudi (96 sélections), l’équipe de France était composée de joueurs ne totalisant même pas 15 sélections chacun. Dans un groupe de qualification composé de la Russie, Belgique et Bosnie, les coéquipiers de Paul Lacombe comptent 3 victoires en autant de rencontres. Prochain match ce dimanche 25 février face à la Belgique (match retour) à Nancy.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.